Créer un site gratuitement Close

L'influence de l'homme sur l'eau

 

I) L'influence de l'homme sur l'eau


1) Les rejets d'usines

      De nos jours l'eau est fréquemment utilisée au niveau industriel pour la simple raison qu'elle est peu coûteuse et qu'elle est aisément disponible. En conséquence de cette consommation, l'eau rejetée par les industries est souvent polluée. Cette dégradation qui constitue près de 70% des pollutions marines est principalement composée de matières organiques (comme des graisses animales ou des résidus agro-alimentaires),de métaux (dus au traitement et à l'usinage du métal),d'acides, de bases,ou même de matières radioactives provenant des centrales nucléaires et du traitement des déchets radioactifs. Pour donner un exemple, en Guadeloupe et Martinique, les résidus de la distillation du rhum (ou vinasses) sont constamment regrettés dans les rivières et détériorent l'environnement par leurs propriétés acides et leur forte teneur en matières organiques, et à court terme une désoxygénation du milieu. Les produits rejetés par les centrales nucléaires ne sont pas comme on pourrait l'imaginer des déchets réellement radioactifs, dans ce cas c'est plutôt la température de l'eau qui dénature l'environnement des espèces qui n'ont pas le temps de s'y adapter. 25% de la pollution des eaux sont également dus aux transport pétroliers qui sont parfois tentés de déballaster illégalement en pleine mer. Pour exemple, en novembre 2003, le commandant du navire VOLTAIRE a été condamné a 100,000 € d'amende pour avoir largué des produits toxiques en pleine mer. En parallèle 5% des pollutions sont involontaires, et sont dues à des incidents maritimes.


Exemple de pollution nucléaire: www.ac-nancy-metz.fr



2) Les catastrophes marines

      Les catastrophes marines, comme le très connu crash de l'ERIKA du 11decembre 1999 où un pétrolier transportant 31000 tonnes de fioul et 132T de pétrole s'est coupé en deux en pleine mer, ont des conséquences majeures sur les eco-systèmes marins mais aussi sur la pollution des plages. En effet, les nappes de pétrole échappées des ballastes évoluent dans le sens des vents et des courants qui eux mêmes s'orientent vers le côtes ce qui cause un amas de boulettes noires particulièrement toxiques et dispersées sur les bords de mer. Ces résidus de mazout provoquent, par leurs propriétés chimiques et leurs additifs, des irritations cutanées et, après inhalation, des lésions pulmonaires ainsi que des cancers. La plus dévastatrice de toute,sur un point de vue écologique a été celle du navire AMOCO CADIZ qui, le 16 mars 1978, a déversé 227,000 tonnes de brut sur les côtes du Finistère à cause d'une avarie de barre. Cependant les catastrophes maritimes sont très rares, depuis le naufrage de l'ERIKA, 2800 navires ont traversés la zone de naufrage sans problème aucun. D'ailleurs, les estimations rapportent que 99.97% des pétroliers navigeant arrivent à bon port, les incidents ne représentent donc que 0.03% du traffic, mais leur conséquences restent malgré tout catastrophiques.




Naufrage de l'ERIKA: http://www.linternaute.com/


 

copyright: Brehmer Alexandre, Camara Sarah, Sorel Lise

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site